Pour éditer le wiki, il faut demander un compte aux Gaziers !

Le Parti 2.0

De HackerSpace Tunisie
Aller à : navigation, rechercher

1- Présentation du projet : Titre : le parti 2.0 Langues : fr, ar, en URL : lepartideuxzero.net Twitter : http://twitter.com/leparti20 Facebook : https://www.facebook.com/leparti20


Leparti20.png



2- Domaines d'utilisation : La Démocratie Électronique (cyber-démocratie) , la Cyber-Citoyenneté , l'OpenGov, l'OpenData ..

3- Brève description du projet : Le parti 2.0 n'est pas un parti politique comme le nom l'indique , au contraire tout membre de cette communauté croit forcément à la démocratie directe ( et donc voit que la démocratie représentative classique des partis politiques ne garantit pas une réelle démocratie ) . Cette initiative indépendante vise à réunir une communauté qui a pour but la promotion et l'installation de la Cyber-Démocratie en Tunisie, sachant que c'est tout d'abord la base de l'openGov, l'openData et de la transparence au sein de l'état et tout en ayant conscience qu'elle a montré son efficacité dans l'installation d'une démocratie directe dans d'autres pays tel que l'Islande, l'Espagne ou la Grande-Bretagne... La communauté du parti 2.0 (basée au HackerSpace de Nawaat et ailleurs) est un laboratoire d'idées, de recherche, d'innovation et de débats (Droits et libertés numériques, Geek Politics, Logicel Libre ..) pour produire un contenu collaboratif sous la forme d'un blog et d'un wiki consacré à la démocratie électronique sur le site, mais surtout un laboratoire de développement et de travail sur les outils technologiques de la cyber-démocratie .

4- Description détaillée de la réalisation: Le parti 2.0 va travailler sur la recherche , le développement et l'expérimentation des outils que la communauté voit nécessaires et indispensables dans le processus démocratique au sein de ce pays. Les outils sont multiples et on va parler de quelques uns:

  • Le blog collaboratif  : Un espace web géré par plusieurs rédacteurs. tout en préservant la ligne éditoriale du site.

Un blog collaboratif permet de multiplier les domaines de compétences et ainsi de toucher une plus large audience. Cela permet aussi une publication plus régulière et une interaction plus efficace avec l'internaute .

  • Wikicratie  : Un wiki où on produit un contenu collaboratif consacré à la Démocratie Électronique, Open Gov, Open Data , Démocratie Directe ..etc.
  • GovSearch : Un moteur de recherche spécialisé dans les sites gouvernementaux tunisiens ,cet outil est spécialisé dans la recherche des documents (pdf, xls, doc, odt.. etc), des articles et contenu web sur les sites gouvernementaux.

Généralement et d’après nos remarques les résultats de la recherche portant sur des sites ayant des extensions comme ".gov.tn" et "rnu.tn".. etc n’aboutissent pas aux bons résultats recherchés par un internaute tunisien qui se trouve tout d’abord face à une quantité énorme d’informations et se trouve ensuite obligé de perdre du temps dans le tri de ces données , ces derniers n’étant pas optimisées aux attentes sont parfois hors sujet. Un connaisseur du référencement remarquera que les sites gouvernementaux ne sont pas bien référencés et dans quelques cas non référencés du tout. L'idée vient du faite que la fonction de recherche a un espace fonctionnel réduit ce qui augmentera l’efficacité des résultats .

  • eGov DSL: a Domain Specific Language for e-govornment .

Avec ce laguage dedié pour le eGov, le e-citoyen peut introduire des données et des conditions qu'il peut observer automatiquement dans la "e-society". Le but ici étant d'automatiser des "alertes" pour lui ou ses communautés ainsi que de prendre des décisions "automatiques". Ceci peut aussi être utilisé en tant que "compliance check" de representants ou d'autres e-citoyens avec des rôles speciaux. Ce language devrait être évolué vers une solution que chaque citoyen peut utiliser sans connaissances spéciales du language (peut être à l'aide d'une bonne GUI ).

  • e-Petitions: Travail de conviction que le parlement Tunisien doit construire un site d'e-pétition pour faciliter le rassemblement de pétitions des citoyens.Travail nécessaire pour garantir l’identité du citoyen et lui offrir plusieurs possibilités de signer des pétitions .

5- Les données d'utilité publique nécessaires: Internet. L'intelligence collective communautaire.

6- Les bénéficiaires et les objectifs du projet:‬ Les bénéficiaires sont les citoyens tunisiens commençant par le simple internaute cherchant de l'information (citoyen amateur) ,au contributeur au sein de la communauté arrivant aux activistes numériques et les innovateurs (citoyen chercheur) .

Les objectifs sont essentiellement : La sensibilisation à la démocratie électronique, l'OpenGov, l'OpenData, la transparence et l'utilisation des TICs dans le processus démocratique ainsi que l'installation des outils convenables . Assurer une meilleure interaction entre le e-citoyen et les données ainsi que la familiarisation de ce dernier avec les outils de travail collaboratif et la production de contenu basé sur l'intelligence collective ... Accroître la somme des connaissances, de la culture numérique et de la société, ainsi que l’utilisation de cette somme de connaissances pour de nouvelles applications de cyber-démocratie .

7- Quels sont les avantages reliés à ce projet:

  • Le contenu est collaboratif.
  • Le travail est communautaire.
  • L'archivage et l'exploitation des données publiques (Crowd Sourcing, sciences citoyennes.. etc).*
  • Première initiative dans son genre .
  • L'ouverture .
  • Le coaching et la formation .
  • La recherche et le développement .
  • Le développement expérimental .


--Eon01 2 janvier 2012 à 01:35 (UTC)